Plus précisément

Le psychologue clinicien

 

Les psychologues ne sont pas médecin, ils ont un cursus universitaire (DESS ou DEA/Master 2).

 

Le psychologue clinicien intervient aussi bien auprès de particuliers, de groupes, ou d’entreprises.

Au cours de sa formation, il a été sensibilisé aux différentes pathologies mentales, aux différentes thérapies existantes. Il s’attache à comprendre et à étudier les comportements humains et le fonctionnement du psychisme sous tous ses aspects.

Il propose des entretiens à visée thérapeutique, lors d’une psychothérapie en face à face, dans une situation d’échange et de dialogue. Schématiquement, la psychothérapie vise à développer une meilleure adaptation de l’individu aux rôles et aux situations sociales.

 

Le psychanalyste

 

Le psychanalyste utilise comme théorie et comme technique la psychanalyse, née de Sigmund Freud. Il doit avoir effectué une analyse personnelle lui permettant de bien comprendre les mécanismes de son inconscient. Il pratique son analyse sous le contrôle d’une supervision, issue de son école d’appartenance. Il entreprend également un travail de réflexion clinique avec d’autres psychanalystes. Le plus souvent, il appartient à une association psychanalytique de son choix.

Lui non plus n’est pas médecin : il ne délivre pas d’ordonnance, ne peut pas vous faire hospitaliser, et n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie. En revanche, s’il le juge nécessaire, il peut vous orienter vers un psychiatre.

A ce propos, qu’est-ce qu’un psychiatre ?

C’est avant tout un médecin. Il diagnostique et traite les maladies mentales, dont notamment celles qui auraient des causes organiques et celles qui relèvent de ce qu’on nomme communément « la santé mentale ». Il apporte également un soutien ponctuel face à une difficulté de vie, via une réponse souvent médicamenteuse (antidépresseurs, anxiolytiques, psychotropes variés) et peut proposer une hospitalisation.

Le psychiatre peut être aussi psychanalyste. 

Il est remboursé par l'Assurance Maladie et délivre des ordonnances.

Qu'est-ce que l'approche systémique et familiale ?

La thérapie systémique a été développée sous l'impulsion de l'anthropologue Gregory Bateson au Mental Research Institute plus connu sous le nom de l'école de Palo Alto.

L'approche systémique se distingue des autres approches par sa façon de comprendre les relations humaines : l'individu fait parti et est influencé par différents systèmes : familial, professionnel, social,.. Les personnes dépendent les unes des autres et leurs échanges se font selon des règles implicites de communication utilisées le plus souvent de manière inconsciente. Les difficultés d'une personne signalent parfois une souffrance qui peut parfois être celle d'un système

L'approche systémique prend donc en compte la communication et les interactions entre les individus. Elle est particulièrement utilisée en thérapie familiale car une famille constitue un système social naturel mais l'approche systémique peut bien sûr s'appliquer dans le cadre d'une thérapie individuelle et non familiale : il n'est pas nécessaire de faire participer tout un groupe pour opérer un changement. Modifier unilatéralement ses relations avec les autres personnes du système peut avoir un effet sur le fonctionnement du groupe.

Pour rendre compte de la complexité, la systémique impose l'appréhension concrète de concepts qui lui sont propres et prend forme dans un processus de modélisation de systèmes complexes : La mise en œuvre de cette démarche nécessite donc un effort d'apprentissage conceptuel et pratique.

La systémique a donné lieu à de nombreuses applications pas seulement thérapeutique : biologie, économie, management des entreprise...

© 2019 Nathalie Cassar